Parcours 22 km 2015

Le départ

Le départ est à 9h, du parking du Lac. Ouverture du retrait dossard à 7h.

Les Ravitaillements

Deux ravitaillement sont proposés :

  • km 9 (place de l'église des Cammazes)
  • km 14,5 (hêtre tricentenaire dans la forêt de l'aiguille)

Avec eau, coca, isostar, fruits, tucs, ... et saucisson pour les plus téméraires. Sans oublier le ravitaillement final avec une bonne bière en prime.

Le Profil

Voici le profil. Cliquez pour agrandir :

En suivant le parcours

Comme les autres parcours, on débute par trois quart de tour du lac pour s’échauffer et disperser les participants. Puis on monte en forêt vers Peyrebazal par en sentier alignant une succession de raidillons. Il autorise néanmoins les dépassements. A la sortie, un magnifique point de vue permet d’admirer le lac et toute la plaine.

On continue sur le plateau pour arriver sur la lande, puis on amorce après de petits mono-traces une belle descente technique vers le chemin des amoureux. Là, les participants du 12 empruntent ce dernier pour revenir vers le lac. 22 et 44 bifurquent pour continuer la montée vers les Cammazes que l'on rejoindra en empruntant un long chemin puis une petite route goudronnée sur les 500 derniers mètres.

Voilà la Rigole (canalette d'alimentation du Canal du Midi qui se jette dans le Lac de Saint Ferréol) et la Voute Vauban (oui, c'est lui qui l'a construite) permettant à la rigole de passer de la vallée du Sor à la vallée du Laudot. Un petit tour le long de cette rigole et dans le village permet de rejoindre le premier ravitaillement place de l'église. Nous sommes au neuvième kilomètre.

On repart alors vers la forêt de l'aiguille où on se séparera des coureurs du 44 km. Nous sillonnons les petits sentiers de la forêt de l’Aiguille pour aborder la descente du roc de l'homme. 6 épingles premettent de descendre de 180 m en 1 km pour rejoindre la conduite forcée (canalisation qui, depuis le barrage des Cammazes, alimente l'usine des eaux de Picotalen). Là débute un long faux plat montant le long de la conduite jusqu'au point de jonction avec le 44 km arrivant de face. Tout le monde remontera vers la forêt de l'aiguille par la gauche, et une bonne remontée jusqu'au célèbre hêtre tricentenaire.

Ravito à l'ombre sous les frondaisons !

Un peu de répit sera apporté par le petit monotrace et son sol forestier moelleux ! (mon préféré...) Répit de courte durée puisqu'arrivés au bord de la route des Cammazes, il faudra reprendre l'ascension dans la forêt.

Là, deux options encore à déterminer. Soit nous restons sur le tracé de l'an dernier et rejoignons la buse par la droite, soit nous nous accordons une petite rallonge par les sentiers qui remontent encore pour accompagner les coureurs du 44 km (qui doivent compenser la perte de distance occasionnée par l'ouverture d'une nouvelle côte, la "Barkley", spécialement tracée pour eux...)

Nous arrivons alors enfin vers la buse qui permet de traverser la route des Cammazes. BAISSEZ la tête à son approche, mettez la MAIN SUR VOTRE TÊTE pendant la traversée afin de ne pas vous cogner. Ne vous inquiétez pas trop de l'eau qui y coule au fond, il faudra de toute façon traverser le Laudot à gué quelques mètres plus loin !

Et nous voilà sur le retour sur un des chemins favoris de nos entraînements où nous rejoignons le parcours du 12 km et des randonneurs : le chemin des amoureux. Il faudra en garder sous la pédale, car il y a encore pas mal de distance. Technique dans sa partie amont, belle relance dans la partie aval, de beau écarts peuvent se faire dans ce chemin des amoureux avant de rejoindre le Lac et finir le tour pour en terminer.

Arrivé au Lac, n'oublions pas qu'il reste un bon kilomètre avec quelques faux-plat pour rejoindre la ligne par le magnifique chemin qui en fait le tour.

700-800 m de dénivelé positif seront à affronter.

Voilà on est arrivé, bonne course à tous !